Pêche exotique à l’île Maurice : Yaka y aller mon Capitaine !

•4 juin 2014 • Commentaires fermés sur Pêche exotique à l’île Maurice : Yaka y aller mon Capitaine !

Pêche aux leurres du Capitaine en Kayak à l’île Maurice

J’ai déjà fait le tour des options possibles pour la pêche aux leurres à l’île Maurice dans un article où j’abordais le « jigging light ». Je vous propose d’aborder ici l’approche « lagon » en kayak.

Départ en kayak pour la barre de corail

Départ en kayak pour la barre de corail

La technique est très proche de la pêche du bar aux leurres durs en France. Le poisson maître visé est le Capitaine, qui est le poisson roi à l’île Maurice, les guides en parlent comme on entend parler du bar en France.

La pêche se fait entièrement dans le lagon, c’est-à-dire entre la côte et la barre de corail, et les autres poissons touchés sont les batardets, des petites carangues, des petits mérous. Des « petits » poissons, mais rappelez-vous que nous sommes dans l’océan indien, et la démesure est de taille : cela varie de 1 à 6 kg avec toujours  la possibilité de toucher de jolies pièces de 8 à 15 kg, sur un matériel light et en kayak.

ça brasse aussi là bas !!

ça brasse aussi là bas !!

L’équipement ? Celui utilisé pour le bar ! Il vous faut une canne 10-15 lbs, un moulin de taille 4000 et une tresse 1.5, un fluoro en pointe de 35 ou 40 ct. Ma supermix 2,10 était parfaite là bas. Un modèle serait encore meilleur, c’est l’injection SP 82 m long cast finesse, qui est plus longue pour lancer loin, et qui permet aussi de gagner en puissance de blank pour tirer les poissons rapidement.

Les leurres sont tous les petits stickbaits de surface ou de faible profondeur. Tous les petits tide minnows se sont avérés excellents. J’insiste encore sur le sinking shad de Tackle House dont je n’avais pas encore trouvé d’usage approprié !

un "moussaillon"

un « moussaillon »

Là encore cette pêche peut être très technique et même si on est en exotique, les poissons ne sautent pas sur tout ce qui bouge. Avec un peu de recul, et surtout à en regarder LE maître pêcheur en la matière, lancer loin très loin, pratiquer un walking the dog appliqué avec un petit pencil légèrement coulant vous apportera le plus de poissons.

Si l’eau est bien à + de 30°C, il vaut mieux bien connaître la zone : des fonds variés, des passes, des zones de courant, des petits estuaires où le poisson peut se tenir à tel ou tel moment de la marée.

clac clac jolies couleurs !!

clac clac jolies couleurs !!

Le capitaine est un poisson furieux et je comprends enfin, la passion qu’il génère localement. Les attaques en surface sont chaque fois surprenantes et violentes où l’on peine à comprendre quelque chose lorsqu’on enchaîne les casses !

Les journées de 20-30 poissons semblent courantes là-bas, avec chaque fois quelques jolis Capitaines de 5-6 kilos qui nous rappellent des grosses daurades royales qu’on aurait attrapées de manière insolite au leurre de surface !

Un petit capitaine

Un petit capitaine

J’ai fait le tour des pêches de l’île Maurice, il manquerait bien un épisode, que j’espère vous raconter un jour… on m’a fait rêver en me parlant là bas d’une île perdue au milieu de l’océan Indien, à 3 jours de bateau et où on traque des mémères de 40 kilos dans le lagon au leurre de surface…

Merci à Ultimate Fishing pour le soutien technique, et à Emmanuel Siclet pour le guidage.

N’hésitez pas à me contacter au besoin !

 Julien THUAL – fishingvicteam.com – fishingvicteamATgmail.com

un joli capitaine avant remise à l'eau

un joli capitaine avant remise à l’eau

Publicités

La PECHE DU BAR AUX LEURRES

•22 mai 2014 • Commentaires fermés sur La PECHE DU BAR AUX LEURRES

Caméra embarquée à bord du Black Cat en ce début de saison. Ici, on vous présente rapidement une partie de notre équipement et certains de nos leurres favoris testés en conditions réelles. Les touches et les prises se succèdent jusqu’à leurrer le vieux gros bar tant convoité.

Vos premiers bars aux leurres cet été, un jeu d’enfant !

•7 avril 2014 • Commentaires fermés sur Vos premiers bars aux leurres cet été, un jeu d’enfant !

Les vacances sont là et vous êtes plus que jamais motivés pour prendre vos premiers bars durant l’été ? Je vous invite à suivre ces quelques conseils qui n’engagent que moi, mais que moi-même j’aurais aimé trouver lorsqu’à mes débuts j’ai attrapé mes premiers bars au big big et même au big gum. Les leurres ont bien évolué depuis !

Contrairement aux idées reçues et même si le bar est un poisson roi sur nos côtes, la technique de pêche reste simple pour prendre quelques premiers poissons. Par la suite, en recherchant des poissons trophées ou une certaine régularité des prises, les techniques peuvent devenir très stratégiques bien sûr. et c’est sûrement ce qui rend la pêche du bar si passionnante.

Joli premier bar pour Elie

Joli premier bar pour Elie

Où ?
Pour débuter, là encore, rester simple.

Du bord,

Recherchez les pointes rocheuses ou les zones de roches où se trouvent les moules en grande quantité, les moulières. Les ruptures de reliefs, c’est-à-dire une zone rocheuse au milieu de la place, sont aussi très intéressantes.
Les zones de fort courant, même si certainement très poissonneuses, ne sont pas les plus faciles à aborder.
Un repérage à marée basse vous aidera très vite à repérer les postes clé.

En bateau,

Un GPS/sondeur de type Lowrance HDS 5 à 12 devient presque indispensable, sans quoi il vous faudra suivre les conseils précédents pour la pêche du bord, et tenter de « lire l’eau ».

Repérez les grands plateaux rocheux sur votre cartographie GPS et pêchez en dérive :
– les zones les plus hautes, c’est-à-dire les têtes de roches qui souvent découvrent à marée basse par grands coefficients.
– les zones de brusques changements de profondeur,
– les limites de parcs à huîtres ou à moules,
– les côtés des plateaux rocheux exposés au courant de marée et/ou à la houle.
Biensûr il existe d’autres postes mais contentez vous de ces derniers pour prendre vos premiers bars.

les postes ne manquent pas

les postes ne manquent pas

Quand ?
On se pose souvent trop de questions sur l’heure à laquelle pêcher. Retenez le premier facteur « marée », en vous rappelant que le poisson se trouve à tel endroit à tel moment de la marée.
Même si on peut prendre en compte de nombreux facteurs de type lune montante ou descendante, le soleil, la météo, le vent, la houle, la saison, le type de nourriture, la pression de pêche, la couleur de l’eau etc… je me rends compte qu’on pêche surtout et avant tout quand on en a le temps !
Ainsi, pendant vos vacances estivales, 1ère recommandation : privilégiez plutôt les premières heures matinales et les dernières heures de la journée si les journées sont chaudes et ensoleillées, quel que soit le moment de marée. Et 2ème recommandation, insistez bien sur les 3 premières heures de marée montante, moment de forte activité générale.

X Layer ayu, une arme fatale

X Layer ayu, une arme fatale

Quel matériel ?

La matériel est simple également. Si vous pratiquez déjà la pêche du sandre aux leurres en eau douce, vous pouvez utiliser le même matériel pour vos premiers bars ou s’il s’agit d’un usage exceptionnel.
Pour la canne, la couleur ? Rouge bien sûr ! Une couleur dont raffolent les bars qui explique la raison d’être des cannes Tenryu 😉 . Trêve de plaisanterie choisissez un modèle léger allant de 2,10m à 2,50m, de puissance 10 à 30gr, c’est-à-dire M, ou MH. Les gammes Injection et Supermix de Tenryu sont parfaites.
Un moulinet de taille 2500 à 3500 correctement garni de tresse YGK de 12 à 15 % et un bas de ligne de 1,5 m de fluorocarbone de type YGK Shockleader en 20 livres, ou 30 centièmes (Le Nitlon DFC 100 M est très très bien également pour ces pêches fines en 30%). Le nœud de raccord est peut être l’élément le plus technique à réaliser dans cette pratique débutante de la pêche du bar aux leurres. Vous trouverez de nombreuses indications sur Internet (Nœud Peixet), mon seul conseil est de bien humecter le nœud, et ne pas trop le serrer. Une agrafe, vous simplifiera la tâche, elle doit être discrète et légère, de type Decoy Egg snap, n° 2.

Quels leurres et quel maniement ?

La liste pourrait être aussi longue que les rayons leurres en magasins où vous risquerez de vous perdre. S’il existe de mauvais leurres il y en a d’extrêmement redoutables pour faire ses premières armes et je n’apprendrai rien aux connaisseurs :

Un bouquet de x-layers s'il vous plâit !

Un bouquet de x-layers s’il vous plâit !

Le X-layer ou Super X-layer 4,5 pouces, de Megabass.
C’est pour moi le meilleur leurre pour débuter car je ne connais pas de maniements qui ne prennent pas de bars. De plus d’autres espèces comme les vieilles, les orphies, les lieux s’y intéressent facilement et mettent en confiance sur son efficacité.
Là encore pour faire simple, utilisez une tête plombée de type sv 33 ou sv 34 de Decoy 14gr, c’est un poids passe partout pour pêcher de 4 à 10 m de profondeur.
1- Lancez loin, laissez descendre le leurre au fond,
2- puis faites remonter le X-layer dans la couche d’eau supérieure avec quelques coups de scion associé à 4 ou 5 tours de manivelles,
3- laissez descendre et planer le leurre jusqu’au fond.
4- (Vous n’avez pas encore gagné ? retournez à la case départ en 1-  !)

les 1ers bars ? Un jeu d'enfant !!

les 1ers bars ? Un jeu d’enfant !!

Le Z-claw de Zénith (Coloris naturel)
C’est un leurre de surface, de coloris réalistes, avec une grosse bille qui assure d’une part un bruit sourd lors de son maniement et permet un lancer très lointain du leurre. Préférez ici les zones peu profondes de moins de 5m. Les maniements sont divers mais pour commencer appliquez vous à pratiquer un « Walking the dog », c’est-à-dire de faire zig zaguer le leurre en surface grâce à des coups de scion marqués sitôt suivis d’un bref relâchement. Ce maniement appliqué, espacé de pauses d’arrêts de 3 à 4 secondes tous les 15 mètres reste le plus efficace.

Le One-up shad de Sawamura en 4 inches (Coloris naturel)
Le one up est un petit shad souple, gorgé d’attractant et dont la queue s’agite à la moindre sollicitation, il s’avère très efficace. Monté sur une tête plombée ronde de type SV 62 gr de Decoy et 10-15gr., le maniement doit être beaucoup plus ample, et souple que celui du X-layer. Après lancer, essayez de faire évoluer le leurre dans les 2 premiers mètres au dessus du fond avec prise de contact régulière avec le fond.

De manière générale, tâchez de faire évoluer votre leurre de l’amont vers l’aval dès lors qu’il y a un léger courant.

Les meilleurs tuyaux ? Pêcher simple, avec des leurres efficaces, croire en sa technique et oublier la chance du débutant !!

Bonnes vacances à toutes et à tous !

Julien THUAL – fishingvicteam.com

De jolies pièces se laissent prendre au jeu

De jolies pièces se laissent prendre au jeu

Pêche exotique: les coulisses de l’île Maurice !

•4 avril 2014 • Commentaires fermés sur Pêche exotique: les coulisses de l’île Maurice !

Carangue bleue

 J’ai eu la chance dernièrement de me rendre dans l’océan Indien sur l’île Maurice et d’y tester quelques sorties de pêche.

L’île est surtout réputée pour ses pêches du Grand Marlin à la traîne. De nombreuses sorties de ce type sont proposées par les agences dépendant des hôtels et agences touristiques. Je connais mal cette pêche  et ce poisson, mais je ne doute pas qu’il puisse réserver dans des conditions sérieuses de guidage, des émotions fortes avec des poissons de plusieurs centaines de livres. Comme je suis beaucoup plus proche de pêches fines aux leurres et lancer ramener, j’ai plutôt recherché des guidages axés jigging et leurres. Je retiens de ces pêches qu’il y a 3 options possibles pour l’île Maurice : le lagon, le petit large jusqu’à 80 m de profondeur ou light jigging, et le jigging pur qui vise des plateaux de 120 m  de profondeur et plus.

Le lagon vise des poissons de 1 à 8 kg et + mais de manière aléatoire. Le petit large sera favorable aux poissons de 10-40kg, avec toujours la possibilité de trouver de plus gros poissons, tandis que le jigging profond est à réserver aux plus sportifs pour les plus gros poissons et notamment des gros thons à dents de chiens.

J’opte pour une sortie où je me satisferai largement des poissons « moyens » et j’embarque avec Emmanuel Siclet sur le bateau de Tempo Fishing. Sachez que les guides sérieux sur l’île sont limités et se comptent sur la main, pensez alors à réserver votre journée à l’avance.

Une pêche light !

2 approches sont possibles pour cette pêche : le jigging light et une pêche de bordures qui ressemble à celle de la pêche du bar aux leurres durs. Pour la pêche de bordures je vous recommande une canne de 15-20 livres. La canne devra être capable de propulser de petits leurres de 15-20 gr avec la meilleure réserve de puissance possible : une Tenryu supermix 2,40, ou une Tenryu injection 70 MH fera très bien l’affaire. Le moulinet de taille 4000 ou 5000 sera garni de tresse 17 % (ou PE 1.5 YGK G-SOUL). En pointe, un fluorocarbone type YGK 30 lB suffit également. Les meilleurs leurres à retenir sont de plutôt courts et lourds pour être lancés aisément :

DUO beach walker 90 S M202
DUO Tide 90S H11TS
Tackle House BKS 90 colori UB15
Tackle HOUSE Sinking shad 70
Zenith Zclaw Sinking.

La matériel peut sembler léger, mais le niveau de performance et de technicité du matériel japonais actuellement utilisé partout dans le monde permet vraiment de pêcher plus fin pour des sensations uniques sur ces poissons exotiques. Nous commençons avec les bordures et du rase cailloux : on se serait crus en Bretagne, mais avec soleil et eau à 29°C en prime !

bretagne exotique

bretagne exotique

Nous enchaînons les suivis, attaques en arrivant à prendre quelques poissions dont des carangues bleues d’une dizaine de livres. Les départs sur leurres de surface sont extrêmement puissants et je vous recommande d’équiper vos leurres d’hameçons Decoy renforcés. Les poissons pouvant être pris de cette manière sont toutes sortes de carangues dont des petites GT, les barracudas, petits mérous etc. … et des capitaines, mais pour ce dernier c’est une toute autre histoire… à venir !

Jolies couleurs pour cette carangue bleue

Jolies couleurs pour cette carangue bleue

Les postes sont peu loin de la côte et les voyages entre les postes peuvent être l’occasion de profiter de quelques chasses en pleine eau : bonites, thons, ou daurades coryphènes. Les bateaux sont peu nombreux et il est tout à fait possible de suivre les chasses durant de longs moments. Les locaux semblent approcher ces chasses à l’artillerie lourde : gros jigs et poppers, pourtant encore je vous recommande des casting jigs de type P-boys ou des hybrides leurres/jigs comme la gamme des Press bait. En témoigne cette jolie coryphène capturée sur une canne 10-15lbs !

Daurade Coryphène

Patates à l’eau !

Au fil de la marée, nous nous dirigeons sur des postes que les guides appellent, les « patates ». Ce sont des têtes de roches, qui n’ont pourtant rien à voir avec celles bretonnes que nous connaissons. Ces patates, situées pour certaines en plein courant, et d’une surface d’une centaine de m2 voient leur tombants à pic passer de 0 à 80m ! Des postes de prédilection dans ces eaux chaudes et poissonneuses. L’approche de ces postes se fait au jig dont la taille oscille entre 125 gr et 250 gr selon le vent, la dérive et le matériel utilisé.

Foutus requins !!

Foutus requins !!

Pour cette pêche je recommande la Tenryu BIG Fiber Jig. Elle sera une très bonne alliée pour vos bras et vous permettra de faire face aux plus gros poissons sur lesquels vous pouvez tomber à tout moment. Les thons blancs, mérous et carangues bleues ont pu être capturés, malgré les requins bouledogues (même si ils se sont bien servis au passage lors des remontées). A cette Big Fiber Jig, pensez à coupler un moulinet fiable, c’est-à-dire robuste et doté d’un bon frein : visez un Saltiga Dog Flight 6500 ou encore un Catalina de taille identique. La tresse sera une YGK Jigman X8 PE 3 ou 4  et un fluoro de 60 livres.

Les jigs courts ont été efficaces durant cette journée mais tout bon pratiquant au jig devra s’équiper de plusieurs tailles et plusieurs formes pour faire face à toutes les situations.

Non non ce n’est pas la vieille tropico-locale !

Du rouge du rouge !

Du rouge du rouge !

Les requins devenant de plus en plus nombreux sur ces postes, les guides recommandent alors de poursuivre la marée ailleurs. Après quelques minutes de navigation, le combiné GPS-sondeur Lowrance HDS du bateau affiche quelques nouveaux points GPS en pleine mer et au milieu de nulle part,  j’observe alors la profondeur changer brusquement, encore de jolis postes.

Dès la première dérive, nous commençons par de nombreux poissons : un mérou particulier de petite taille mais très apprécié localement apparemment et qui me comble en tout cas par sa magnifique robe ! Non non ce n’est pas la vieille tropico-locale !

jolie GT de Emmanuel

jolie GT de Emmanuel

Les carangues bleues et carangues GT semblent bien présentes sous le bateau également. D’autres poissons suspectés, Thazards ou Whaoo ont souvent coupé les bas de ligne également. Là encore, ce sont les montages les plus fins qui ont permis le plus de captures, cette pêche au jig peut s’avérer très technique et les guides m’en ont fait une parfaite démonstration. Les montages d’assist hooks doivent rester simples, propres dans de petites tailles. Personnellement j’ai beaucoup utilisé les DECOY JS1 et JS2.

GT !!

GT !!

Ce fut une très belle journée de découverte de l’île qui présente un potentiel certain au petit large par sa grande diversité de postes et d’espèces rencontrées. L’équipe à bord était également très sympathique.

Je vous présenterai la prochaine fois les opportunités que présentent les pêches en Kayak dans les lagons mauriciens.

Merci à Ultimate Fishing pour le soutien technique, à Emmanuel SICLET pour le guidage et Tempo Fishing pour la mise à disposition du bateau !

N’hésitez pas à me contacter au besoin :

 Julien THUAL – fishingvicteam.com – fishingvicteamATgmail.com

Trouver le bon duo tresse / fluorocarbone pour le bar

•8 mars 2014 • Commentaires fermés sur Trouver le bon duo tresse / fluorocarbone pour le bar
fluoro shock leader YGK

fluoro shcok leader YGK

Nous vous proposons ci-dessous les 2 meilleurs couples tresse/fluorocarbone que nous utilisons dans la fishingvicteam.

Flûte ! Encore cassé… et tout le monde se dit, en remontant son fil jusqu’au moulinet « Pourvu que j’aie encore mon bas de ligne fluoro, que je n’ai pas encore un de ces nœuds compliqués à faire… ».

Longtemps nous avons eu ce problème dans la fishingvicteam et nous cassions souvent au nœud de raccord. Depuis nous ne cassons jamais au nœud de raccord tresse/fluoro.

Avec de longs essais de tresses et différents fluorocarbones de diamètres, fabrication et marque infinis nous avons aujourd’hui une sélection éprouvée qui fonctionne très bien.

Pour les cannes jusqu’à 50-60 gr

fluoro shock leader YGK

Fluoro YGK shock leader

de type (et notre préférée) Tenryu bulldog 2 evo nous utilisons une tresse YGK WX8 Real Sports G soul vert pomme PE 1.5 à coupler à un fluoro YGK Shock Leader de 20lb, soit 37 %. Pour la tresse, c’est un bon compromis à la fois entre la puissance de la canne, les gros poissons recherchés, la taille des leurres, et les animations parfois violentes ! Pour le fluoro, sa taille répond aux même critères que ceux de la tresse avec en + une taille moyenne correcte pour des fonds encombrés, en conditions moyennes et une résistance qui est tout juste inférieure à celle de la tresse et du nœud de raccord tresse – fluoro.

Pour les cannes plus fines fines

nitlon YGK DFC

Nitlon DFC YGK

De 5 à 25 gr par exemple, sur les cannes fines de type Tenryu Injection SP 73 m ou la Megabass french limited F5 nous utilisons couramment une tresse YGK WX8 Real Sports G soul vert pomme PE 1.2 couplée à un fluoro YGK NITLON DFC 0,305 mm soit 12 L. Pour le tresse PE 1.2 cela peut paraître à certains inconditionnels de la finesse un poil trop gros. Certains préféreront une PE 1 ou PE 0,8 mais cela se justifie de 2 manières pour nous : notre recherche permanente des gros poissons, et la longévité de la tresse PE 1.2. Pour le fluoro, nous avons testé avec succès ce fluoro «  faible diamètre » : c’est un fil très économique car vendu en bobine de 100m, la matière est également très « dure » et solide qui répond très bien aux nœuds de raccords sur tresses fines et coupantes.

Enfin pour aller plus loin sur l’ « équilibre tresse/fluoro » on peut regarder le type de canne utilisée, et son action, l’animation aussi. Ainsi, une canne plus souple sera plus tolérante aux diamètres fins de tresses et bas de ligne, qu’une canne forte de pointe que les fils et nœuds pourront moins bien encaisser.

Julien THUAL – fishingvicteam.com

Faire le bon choix de bas de ligne

Le littoral Atlantique toujours touché

•18 février 2014 • Commentaires fermés sur Le littoral Atlantique toujours touché

Hier et aujourd’hui, je suis retourné sur une des plages de la Bernerie en Retz pour participer au ramassage des galettes d’hydrocarbure puisque le littoral Atlantique est toujours touché par cette pollution. Les boulettes sont bien présentes et les détritus aussi, il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour m’en rendre compte.

Autant de déchets que de boulettes d'hydrocarbures : désespérant !

Autant de déchets que de boulettes d’hydrocarbure : désespérant !

Des détrirus, encore des détritus

Des détrirus, encore des détritus

Une boulette déposée par la marée descendante

Une boulette déposée par la marée descendante

Ce qui m’a choqué le plus, c’est la quantité d’oiseaux morts que nous avons ramassé en 2 jours : 103 oiseaux marins mazoutés, dont 80 macareux sur 1000 m. Les plumes touchées par du mazout se collent et le plumage perd son étanchéité à l’eau. L’animal se refroidit et se trouve en état d’hypothermie rapidement. S’il ne coule pas il se met à dériver, et incapable de chasser il s’affaiblit. Cherchant à se débarrasser de cette glue, il lisse ses plumes avec son bec et ingère le produit malgré lui. Les produits pétroliers occasionnent de gros dégâts à l’intérieur de l’organisme : empoisonnement du sang, destruction des muqueuses, hémorragies internes, etc .

Une écatombe

Une hécatombe

Quelques chiffres pour la Bernerie en Retz  et ses 4 kms de plages depuis le 9 février : 394 oiseaux morts (280 macareux, 103 guillemots, 2 canards, 4 goélands, 4 cormorans, 1 inconnu.

Voyez le plumage de ces 2 guillemots, le premier est complètement englué

Voyez le plumage de ces 2 guillemots, le premier est complètement englué

Dernièrement, ce n'est pas la fatigue ou les tempêtes qui ont tué les oiseaux, c'est le mazout

Dernièrement, ce n’est pas la fatigue ou les tempêtes qui ont tué les oiseaux, c’est le mazout

La tâche n’est pas simple puisque les effets de marées et la direction des vents déplacent ces résidus avec une grande facilité. Il est donc très difficile de s’organiser dans de telles conditions. Des arrêtés ont toutefois été mis en place pour empêcher les promeneurs d’accéder aux plages afin d’éviter que les boulettes ne s’enfoncent dans le sable, mais certains ne respectent pas ces consignes et se baladent ou surfent comme si de rien était. La pêche à pied est aussi interdite pour des raisons sanitaires.

La pêche à pied est interdite : rien de surprenant

La pêche à pied est interdite : rien de surprenant

Pollution aux hydrocarbures, venez nous aider !

•11 février 2014 • Commentaires fermés sur Pollution aux hydrocarbures, venez nous aider !

12

Depuis le 5 février, des boulettes d’hydrocarbures s’échouent sur le littoral Atlantique. Dégazage sauvage ou provenance de « fonds anciens », rien de bien certain pour l’instant.

Dans tous les cas, cette « merde » est bien là et il me semblait évident en tant que pêcheur et membre de Fishing Victeam de m’investir pour retrouver nos côtes propres. C’est pourquoi, je me suis porté volontaire pour aller nettoyer une des plages de la Loire Atlantique. Les boulettes mesurent de 0 à 10 cm de diamètre et sont éparpillées sur le haut de nos plages. Elles se déposent à la marée descendante au milieu de nombreux détritus et de quelques cadavres d’oiseaux.

Quand la mer se retire, elles font leur apparition

Quand la mer se retire, elles font leur apparition

Pas facile de bien distinguer les boulettes des algues

Pas facile de bien distinguer les boulettes des algues

Des algues engluées

Des algues engluées

Difficile de décoller les boulettes des rochers

Difficile de décoller les boulettes des rochers

Des détritus à la pelle !

Des détritus à la pelle !

Cadavre de macareux

Cadavre de macareux

Petit à petit, une organisation se met en place et si vous souhaitez vous investir, vous pouvez contacter les mairies de la côte Atlantique qui vous expliqueront les démarches à suivre (zones, heures d’intervention, protection individuelle, etc).

Mieux vaut se protéger

Mieux vaut se protéger

Vous pouvez aussi faire passer le message …