Open Bar du Golfe 6 et 7 juin 2009

Un week-end mouvementé

open bar 3

Nous voici repartis pour de nouvelles aventures dans le fameux Golfe du Morbihan. Nous sommes impatients de retrouver ce lieu si envoûtant.  C’est un endroit qui nous inspire le respect et l’admiration des forces de la nature. Nous sommes aussi impatients de retrouver nos amis et l’atmosphère si spécifique aux compétitions. C’est un mélange de chaleur humaine, de convivialité et d’adrénaline.

Nous sommes motivés à 200 % et voulons absolument faire un résultat. Bien entendu, il est impératif, pour nous, de respecter la règle d’or de notre équipe : « pêcher sans se prendre la tête et dans la bonne humeur ».

Pré-fishing

Notre objectif principal est de comprendre la formation des courants dans le Golfe du Morbihan et surtout de trouver les poissons trophées. C’est un endroit complexe, où il existe une multitude de postes. Chacun d’eux peut abriter ce poisson record. Toutefois nous nous interrogeons rapidement ; le bar est-il bien rentré ?

En effet, nos résultats ne sont pas ceux escomptés. Pourtant, toutes les techniques y sont passées : pêche en finesse à la volée, pêche plus lourde dans les courants… Mais contrairement à l’année passée, les poissons ne montent pas aussi bien sur nos leurres. Ils semblent plus en profondeur et calés sur le fond. Toutefois, quelques attaques au mother eel , au sayori shad et autres shads nous confirment qu’ils sont bien présents. Seulement, aucun de nous n’a réussi à toucher un « gros » et qui plus est, notre moyenne en fin de journée n’est pas des plus réjouissantes. Notre vivier  Amiaud Pêche ne contient que des petits bars. D’ailleurs, quand il a fallu les attraper pour les remettre à l’eau vendredi soir, on s’est bien marrés. Ils sont vraiment vifs les petits.

openbardugolfe2

C’est l’heure du bilan et du choix de la stratégie pour le samedi. A vrai dire, nous ne sommes pas très confiants. Une zone semble tout de même plus prometteuse. C’est là que nous avons touché et vu le plus de poissons.  Nous misons tout  dessus.

1ère manche : une journée exceptionnelle.

Il faut pêcher très vite, faire le quota en un minimum de temps. 105 bateaux dans le Golfe, ça déménage. Le poisson est vite méfiant. Pas de bol, nous ratons le coup d’envoi. Nous sommes à la traîne. Quel spectacle!!! Une déferlante de bateaux s’élance devant nous. Les moteurs rugissent, l’eau devient blanche. Notre Zodiac essaye de se frayer un chemin entre les remous. C’est génial !! L’adrénaline est à son comble, notre souffle s’accélère et notre pauvre cœur est à la limite de l’explosion.

Nous nous dirigeons vers l’extérieur. Le premier poste choisi est déjà blindé de bateaux. M*rd* ! Bon! On va où ?(comme on le dit souvent). Vite, plan B ! Quelques bateaux viennent d’arriver sur un autre poste.

Nous dérivons dans environ 20 m d’eau. Chacun tient sa Bull Dog bien fermement. Nous sommes très concentrés. Nos leurres survolent le fond. Poisson !!! C’est lourd, il tient bien le fond, la canne est au taquet. Le courant est fort et amplifie le phénomène. Il monte en surface, c est joli ! pompinette !!! (remplissage du vivier). Il rentre sans trop se faire prier dans l’épuisette. Il a littéralement gobé le mother. Vite dans le vivier ! Allez , on s’en refait une petite….

open bar 2009 1

Nous réussissons en très peu de temps à faire notre quota. Sur le Lowrance on aperçoit les poissons calés juste au dessus d’une marche. Ils bondissent furieusement sur nos leurres. L’euphorie va vite se calmer. La pression de pêche est énorme, on compte une vingtaine de bateaux à proximité. Il faut absolument éliminer nos plus petits poissons. Sur ce poste, il n’y a plus rien à faire.

Nous allons enchaîner les postes toute la journée ; sable, rochers, laminaires, zones de courants, de calme…. Nous allons aussi varier les profondeurs d’eau. Beaucoup de poissons vont succomber. Et petit à petit , nous allons remplacer les poissons à éliminer. Cette journée fût , pour nous, exceptionnelle.

Lors du repas du samedi soir, nous apprenons que nous sommes 1er de la manche avec une moyenne de  73,6 cm.

PIKE N’BASS – LOWRANCE – ULTIMATE FISHING        368         PTS

SAKURA                                                                                             322         PTS

ILLEX-LOWRANCE                                                                          315         PTS

Windguru annonce un vent de force 6 pour le dimanche. Nous sommes perplexes. Vont-ils annuler ? Vont-ils restreindre la zone ? La réponse nous sera communiquée le dimanche matin. Nous commençons tout de même, à réfléchir  à une nouvelle stratégie. Pour nous, il est certain que la zone sera restreinte.

2ème manche : sale temps !!!

Notre crainte se confirme. Les organisateurs restreignent la zone lors du briefing obligatoire. Mais bon, c’est le jeu. Ils ont choisi la carte de la sécurité, on va faire avec. Nous sommes dans les starting blocks, le départ est imminent.  Les conditions de navigation sont pires que la veille. Le vent contre le courant de la descendante provoque une houle pas très sympathique.

Nous entamons notre 1ère dérive. Le vent siffle dans nos tresses. Nous avons beaucoup de mal à placer notre bateau pour réaliser des dérives chirurgicales. Ca bouge pas mal ! On se regarde et on se dit, intérieurement ;  « qu’est ce qu’on fiche ici ? » On n’a du mal à ressentir notre leurre, même avec la super shoot. Ca va mal !

Dès lors, nous choisissons de pêcher dans 5 m d’eau. Là, au moins les poissons sont obligés de voir passer nos leurres. Poisson ! Non ! Décroché !!! Une seconde dérive sur le poste apportera le seul poisson de la matinée.

open bar 2

Peu de temps après, nous apprenons par une équipe concurrente, que la manche est terminée. Il s’est écoulé environ 1 heure entre le moment où l’on a été averti et l’arrivée au port du dernier bateau. C’est énorme ! En 1 heure, tout peut se jouer. Nous sommes déçus de notre résultat et voyons encore des équipes rejoindre notre port d’attache. Nous apprenons ensuite que certaines équipes sont sorties de la zone. Nous n’en croyons pas nos oreilles. Il semblerait que des pénalités soient infligées aux fraudeurs. Sur le ponton, les discussions vont bon train. A priori, une vingtaine d’embarcations était hors zone.

Lors des résultats provisoires nous prenons connaissance de notre 3ème place au général. Cela nous ravit, mais cette seconde manche nous laisse un goût amer.

1ier « J’AI »                                                                                       523         PTS

2ème ILLEX-LOWRANCE                                                                 518         PTS

3ème PIKE N BASS, LOWRANCE, ULTIMATE FISHING         431         PTS

open bar du golfe 3

open bar du golfe 4

Des réclamations surviennent après l’annonce des résultats. Le classement risque d’être modifié. Les organisateurs doivent se regrouper et délibérer sur ces réclamations. Nous choisissons de rester discret et de ne surtout pas influencer leur décision. L’attente est insoutenable. Plusieurs choix sont possibles :

–           ils annulent la seconde manche

–          ils maintiennent les pénalités

–           ils suppriment les pénalités

Finalement, un comité de bénévoles de l’Open Bar du Golfe prendra la décision d’enlever toutes les pénalités et de laisser aux équipes le bénéfice du doute.

Nous sommes conscients que ce choix a été difficile et qu’il a été fait dans l’intérêt général afin de ne pas envenimer les choses.

Nous terminerons, en saluant le travail de tous les bénévoles qui donnent de leur temps pour organiser ces rencontres si fabuleuses. Nous tenons aussi à remercier nos partenaires pour leur soutien et leur confiance.

Régis, pour l’équipe.

Aller sur le site open bar du golfe

021805001245089911images1

Publicités

~ par Fishing-victeam sur 16 juin 2009.

 
%d blogueurs aiment cette page :